Affaire Hodeau

  • Par sophie123
  • Le 01/10/2009
  • Commentaires (1)

Affaire Hodeau : Les récidivistes toujours protégés par Sarkozy

Posté le 1 octobre 2009  |  

Communiqué de presse de Marine LE PEN

L’enlèvement et le meurtre de Marie-Christine Hodeau ne sont pas sans rappeler celui de Nelly Crémel en juin 2005.

Ces deux femmes sont tombées sous les coups de criminels déjà condamnés pour faits similaires, puis remis en liberté conditionnelle.

L’homme qui a assassiné Marie-Christine Hodeau avait été condamné à 11 ans de réclusion criminelle pour le viol et l’enlèvement d’une adolescente de 13 ans avant de bénéficier d’une libération conditionnelle en 2007. Les tueurs de Nelly Crémel avaient bénéficié d’un traitement de faveur similaire.

Dans les deux cas, la justice et les pouvoirs publics se sont montrés défaillants et incapables de neutraliser des individus représentant une menace pour la société.

Marine Le Pen, vice-présidente du FN, dénonce l’inanité de la loi sur la récidive votée en 2005, qui prévoit la surveillance des détenus en fin de peine. Elle rappelle que seule la peine capitale et à tout le moins la perpétuité réelle, sont en mesure d’éviter que se reproduisent ces drames insupportables.

Commentaires (1)

1. 02/10/2009

En effet, il y a un très gros problème sur la surveillance des détenus en fin de peine.
C'est innaceptable de voir cela au 21e siècle.
Tu vas pas me dire qu'ils sont débordés... dans ce cas il y des postes à créer... donc des emplois
Ce genre d'individus méritent la peine de mort !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site