Clandestins de Calais : retour à la nature

  • Par sophie123
  • Le 26/09/2009
  • Commentaires (0)

Lors de la mise au propre de la « jungle », zone insalubre et criminelle au nord-est de Calais (Pas-de-Calais), occupée par des centaines de clandestins depuis des années, au nez et à la barbe des autorités, Eric Besson, ministre de l’immigration, avait déclaré mardi devant les médias : « A Calais, on ne passe plus ! ».

Une fois le soufflé de l’opération médiatique retombé, retour à la réalité :

Sur les quelque 130 immigrés clandestins majeurs interpellés en début de semaine à Calais et placés en rétention, les juges des libertés ont d’ores et déjà demandé la libération de plus de 80 d’entre eux ! Il y aurait eu ainsi 38 annulations de procédure à Nîmes, 8 à Marseille, 6 à Rennes et 30 à Toulouse. Les vannes de l’immigration-invasion continuent de couler à flots !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site