Clandestins de Calais : retour à la nature

  • Par sophie123
  • Le 26/09/2009
  • Commentaires (0)

Lors de la mise au propre de la « jungle », zone insalubre et criminelle au nord-est de Calais (Pas-de-Calais), occupée par des centaines de clandestins depuis des années, au nez et à la barbe des autorités, Eric Besson, ministre de l’immigration, avait déclaré mardi devant les médias : « A Calais, on ne passe plus ! ».

Une fois le soufflé de l’opération médiatique retombé, retour à la réalité :

Sur les quelque 130 immigrés clandestins majeurs interpellés en début de semaine à Calais et placés en rétention, les juges des libertés ont d’ores et déjà demandé la libération de plus de 80 d’entre eux ! Il y aurait eu ainsi 38 annulations de procédure à Nîmes, 8 à Marseille, 6 à Rennes et 30 à Toulouse. Les vannes de l’immigration-invasion continuent de couler à flots !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site