La politique d’immigration massive du gouvernement est contraire aux valeurs de l’identité nationale.

Le ministre socialiste de la submersion migratoire Eric BESSON vient d’affirmer que le port de la burqa était « contraire aux valeurs de l’identité nationale », dans l’espoir de susciter un bruit de fond médiatique censé plaire à l’électorat frontiste.

Cette énième agitation autour d’un épiphénomène qui touche officiellement moins d’un demi millier de personnes en France serait juste grotesque si elle n’avait pour but de tuer le Front National, pour reprendre le vocabulaire du ministre, ce qui prouve au passage que Nicolas SARKOZY ne l’a jamais terrassé comme il s’en était maintes fois vanté…

Mais l’arbre de la burqa ne saurait cacher bien longtemps la forêt de l’impuissance gouvernementale. A l'évidence, ce n’est pas la burqa qui menace l’identité nationale aujourd’hui mais la politique d’immigration de messieurs BESSON et SARKOZY, incapables de reconduire à la frontière le dixième des clandestins qui rentrent chaque année dans notre pays !

Si dans un futur proche cette politique devait "tuer" quoi que ce soit, il s’agirait sans doute des dernières illusions de leurs supporters.