Faillite sarkozyste : la France compte officiellement en août 2009 plus de 2,55 millions de chômeurs

  • Par sophie123
  • Le 26/09/2009
  • Commentaires (0)

Selon les statistiques officielles du Pôle Emploi publiées jeudi 24 septembre 2009, la France métropolitaine compterait officiellement en août 2009 2.553.300 demandeurs d’emploi inscrits dans la catégorie A (recherche d’un emploi à durée indéterminée et à temps plein). En prenant en compte les catégories B et C, le nombre de chômeurs en France métropolitaine s’élèverait en août 2009 à 3,7 millions. Néanmoins, l’américano-mondialiste Christine Lagarde, l’ineffable Laurent Wauquiez et Xavier Darcos pavoisent dans leurs communiqués respectifs.

France : hausse du chômage structurel

Entre juillet et août 2009, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits dans la catégorie A aurait officiellement augmenté de 18.100 soit + 0,7 %. Sur fond de crise systémique mondiale, le chômage s’est accru de 25,8 % entre août 2008 et 2009. Le taux officiel de chômage est de 9,8 % en juillet 2009 et avoisine les 10 % en août 2009.

 

L'américano-mondialiste Christine Lagarde avait frénétiquement soutenu le Front Ripoublicain durant l'entre-deux-tours à Hénin-Beaumont (28 juin-5 juillet 2009). Technocrate repliée dans sa tour d'ivoire de Bercy, Lagarde a déjà oublié l'ancienne ville minière du Pas-de-Calais

L'américano-mondialiste Christine Lagarde avait frénétiquement soutenu le « Front Ripoublicain » durant l'entre-deux-tours à Hénin-Beaumont (28 juin-5 juillet 2009). Technocrate repliée dans sa tour d'ivoire de Bercy, Lagarde a déjà oublié l'ancienne ville minière du Pas-de-Calais

Le Pôle Emploi prend systématiquement soin d’évoquer uniquement la France métropolitaine. Les Départements et Territoires d’Outre-Mer subissent un chômage structurel massif depuis plusieurs décennies. La prise en compte des catégories B et C fait apparaître le chiffre catastrophique de 3,7 millions de chômeurs en août 2009 (hausse de 32.200 entre juillet et août 2009). Les statistiques officiellement communiquées par le Pôle Emploi et l’INSEE sont en réalité tronquées et savamment malaxées au profit des gouvernements UMPS du moment.

Les jeunes de moins de 25 ans sont les premières victimes de la crise économique globale. Selon le Pôle Emploi, la catégorie des jeunes chômeurs (15-24 ans) a connu une inquiétante hausse annuelle de 33,6 % (août 2008 et 2009). Par conséquent, de nombreux jeunes français en général et étudiants en particulier sont menacés par une précarisation de leur vie quotidienne. Le dernier communiqué de David Rachline, coordinateur national du FNJ dénonce cette situation sociale intolérable. Avec Sarkozy, l’américano-mondialiste Lagarde et leur clique de néo-conservateurs ultralibéraux, les inégalités sociales explosent sur l’ensemble du territoire. Un gouvernement de Gauche libérale et euro-mondialiste aurait également exacerbé la situation sociale sur fond de crise économique mondiale.

Seul un gouvernement du Front National privilégiera l’intérêt national, se dégagera de la pieuvre euro-mondialiste, favorisa les entreprises françaises, établira des droits de douanes modulables et négociables sur les produits commerciaux issus des pays émergents à bas coût de main d’œuvre et aura le courage de rétablir la préférence nationale pour l’emploi des Français.

Comme nous l’avons déjà souligné à plusieurs reprises, l’euro-mondialisme apatride et le libre-échangisme ultralibéral ont exacerbé les conséquences les plus nocives de la crise systémique globale. Que ce soit dans l’eurozone des 16 ou dans l’UE des 27, le chômage structurel a augmenté dans des proportions inquiétantes (Pays Baltes, Espagne avec 18,5 % en juillet 2009), la production industrielle a nettement baissé et les exportations ont reculé en raison de la baisse de la consommation mondiale.

Contrairement à la Chine, à l’Inde et au Brésil, la reprise économique sera plus tardive et moins dynamique dans l’UE des 27. Par conséquent, le chômage augmentera inexorablement tandis que de nombreuses régions industrielles seront vouées à une désertification économique croissante. Ce sinistre processus est accéléré par les délocalisations industrielles, scientifiques et technologiques au profit de l’Europe de l’Est (constructeurs automobiles en Slovaquie et en Roumanie) et de la Chine (assemblage des Airbus A320 dans la municipalité autonome de Tianjin).

Selon les dernières estimations de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE), le taux de chômage français aura dépassé les 10 % au quatrième trimestre 2009 et avoisinerait les 11 % fin 2010, notamment si la reprise économique tarde à se manifester. Entre temps, Sarkozy aura effectué dix fois le tour de la planète et multiplié ses pathétiques gesticulations médiatiques lors de divers Sommets mondialistes (à commencer par le G20 à Pittsburgh).

Petit florilège de déclarations décalées et cyniques des ministres sarkozystes.

Maire à temps partiel du Puy-en-Velay et secrétaire d’État à l’Emploi, l’ineffable Laurent Wauquiez a le culot de déclarer

Les jeunes payent le plus lourd tribut de la crise mais depuis trois mois, on a redressé la tendance … On est sorti des mois très durs qu’on a connus, avec des explosions du nombre de demandeurs d’emplois aux alentours de 80.000, et on voit que ça va mieux

Technocrate atlanto-mondialiste et optimiste béate, l’inimitable Christine Lagarde assène :

La dégradation de l’emploi avait ralenti significativement… Les mesures prises par les pouvoirs publics depuis plusieurs mois portent leurs fruits.

Le mois suivant, Lagarde nous ressortira un parfait copier-coller de ses déclarations lénifiantes.

Calamiteux ministre de l’Éducation Nationale (2007-2009) et ancien maire de Périgueux (1997-2002 et 2005-2008), Xavier Darcos est ministre du Travail. depuis le 23 juin 2009. Excellent praticien de la langue de bois, Darcos déclare toute honte bue :

Vraisemblablement, les chiffres ne seraient pas très bons, peut-être 40.000 inscrits supplémentaires. Les perspectives ne sont pas très bonnes mais elles sont incomparablement meilleures, si j’ose dire, cyniquement, par rapport aux pays voisins et notamment l’Espagne

 

affiche_europeennes_mini_4Dirigée depuis le 17 avril 2004 par le calamiteux et sectaire José-Luis Rodriguez Zapatero, l’Espagne subit de plein fouet la récession économique et une hausse alarmante du chômage structurel (18,5 % de la population active en juillet 2009). Autrement dit, l’Espagne ne constitue absolument pas un point de comparaison fiable. Mieux inspiré, Darcos aurait pu citer l’Allemagne, l’Italie ou même le Royaume-Uni.

À la lumière de ces rapides informations économiques, on appréhende mieux l’enjeu stratégique des élections régionales de mars 2010. Les éventuels abstentionnistes seront les complices plus ou moins passifs du Gouvernement UMP car leur désintérêt politique favorisera le Système UMPS. Lors de ce scrutin primordial, l’unique vote utile sera celui du Front National, seul mouvement apte à enrayer l’inéluctable déclin économique et décidé à lutter efficacement à l’échelon régional contre le fiscalisme croissant et les divers gaspillages financiers.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×