G vain : Symbole du capitalisme de copinage

  • Par sophie123
  • Le 26/09/2009
  • Commentaires (0)

G vain : Symbole du capitalisme de copinage

Marine drapeau bbrLes « grands serviteurs occidentaux » des puissances de l’argent sont rassemblés ce jour à Pittsburgh, pour commémorer à nouveau leur impuissance politique à juguler la dépression économique naissante et donner, aux bons peuples, l’illusion d’agir.

Avec leur cynisme intolérable, ils font mine de fustiger la spéculation financière et les rémunérations des banquiers, mais prônent comme seule issue possible un “gouvernement économique mondial », avec à sa tête le FMI, pour sauver leur modèle ultralibéral agonisant et se maintenir au pouvoir.

La démocratie Française et la liberté économique sont en grave danger, dixit le cas de la Lettonie !

A l’ordre du jour de ce bidonnage international, des sujets anecdotiques : bonus des traders, paradis fiscaux, harmonisation comptable mondiale, renforcement des fonds propres bancaires, mythe écologique. En revanche, les racines du mal de ce futur chaos planétaire ne sont toujours pas évoquées. Dans leur économie mondiale débridée, la “sortie de crise” largement médiatisée n’est qu’un fantasme tant que les problèmes fondamentaux ne seront pas solutionnés, à savoir :
- La réforme du Système Monétaire International (Etalon monétaire, Régime de change, Banques Centrales, place du dollar) et des politiques budgétaires
- La réforme du modèle de “Libre échange” incontrôlé
- Renoncer au stratagème des groupes bancaires qui se délestent discrètement de leurs actifs frelatés (Produits dérivés : CDS) par des “chambres de compensation privées” occultes et procéder au contraire, à une mise en “règlement judiciaire” du système bancaire insolvable

Les nouveaux plans de relance voulus par le FMI et les chefs d’Etats seront inefficaces et ruineux pour leurs citoyens surtaxés et désespérés; la seule relance réussie sera celle des dettes et des déficits extravagants. Les conséquences de leur incompétence ou complicité seront un cauchemar inflationniste et une tragédie sociale, toute proche.

Quant à Nicolas Sarkozy, le mégalomaniaque PDG France de ce « Nouvel Ordre Mondial », il gesticule dans les médias sur les grands enjeux d’avenir, pour mieux faire oublier à nos compatriotes, qu’il est incapable de résoudre les questions de la montée du chômage massif, de la récession durable, des finances publiques désastreuses, de l’immigration, de l’insécurité, …

Sauvons nos compatriotes, pas les « banksters » mondiaux ! Aussi le FN, le parti politique des Français en difficulté, offre l’alternative d’un « plan anti crise », par une mutation radicale du modèle de gouvernance économique et sociale.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site