Le plus gros de tous ses mensonges: “ je ne suis pas un homme qui ment“, affirme Nicolas Sarkozy

  • Par sophie123
  • Le 26/09/2009
  • Commentaires (0)

(AFP) – Il y a 1 jour

PARIS — Le président Nicolas Sarkozy a affirmé mercredi sur TF1 et France 2 qu'il n'était pas un homme "qui renonce, qui plaisante avec les principes d'honneur et de probité", à propos de sa constitution de partie civile dans l'affaire de dénonciation calomnieuse Clearstream.

"J'ai certainement beaucoup de défauts mais je ne suis pas un homme qui ment. Je ne suis pas un homme qui renonce et je ne suis pas un homme qui plaisante avec les principes d'honneur et de probité", a expliqué le chef de l'Etat en laissant entendre qu'il ne retirerait pas sa plainte dans l'affaire Clearstream.

"Quand bien même d'ailleurs je la retirerais, le procès aurait lieu. Que la justice fasse son travail sereinement, elle est en train de le faire et je lui fais toute confiance", a-t-il ajouté

Interrogé sur le problème posé par la constitution de partie civile dans un procès d'un chef de l'exécutif qui exerce une tutelle sur les procureurs, M. Sarkozy a répondu que "le président de la République n'a pas de tutelle sur les juges qui jugent".

"J'ajoute que quand j'ai déposé cette plainte et qu'on a voulu me mettre dans le scandale, je n'étais pas président de la République", a-t-il ajouté.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×