Racket d’Etat : flashée par un radar dans une rue qui n’existe pas

  • Par sophie123
  • Le 27/09/2009
  • Commentaires (0)

Racket d’Etat : flashée par un radar dans une rue qui n’existe pas

La traque des conducteurs26/09/2009 – 12h00
HENNEBONT  –
Tous les coups sont bons pour plumer les automobilistes. Une habitante de Hennebont (Morbihan) conteste depuis mai un PV dressé pour excès de vitesse. Le délit aurait été constaté rue de Ploemeur à Hennebont. Problème : cette rue n’existe pas. Deux autres personnes auraient été également verbalisées le même jour et dans la même rue fantôme.
La jeune femme s’est acquittée de la somme de 135 euros puis a contesté la forte amende auprès de l’officier du Ministère public. Depuis, la victime continue de payer de sa poche. Appels téléphoniques, courriers en recommandé… l’automobiliste remue ciel et terre pour avoir gain de cause . Elle a dû réclamer de la mairie d’Hennebont un justificatif prouvant que la rue en question est imaginaire.

Mais le Centre d’appel du contrôle automatisé de Rennes (Ille-et-Vilaine), reste sourd. Il est vrai que l’Etat est toujours très prompt à traire les contribuables comme des vaches à lait. Moins quand il s’agit de les protéger ou de les dédommager…

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×