Révélations sur le train de vie des politiques

  • Par sophie123
  • Le 27/09/2009
  • Commentaires (0)

Révélations sur le train de vie des politiques

billets 500 euros

À l’occasion de la sortie du livre L’argent des politiques de Marie-Christine Tabet et Christophe Dubois, un certain nombre de révélations sont faites sur l’argent des hommes et femmes politiques. Tour d’horizon :

  • L’association créée par Jack Lang dénommée Association des cultures du monde ne serait en fait qu’une coquille vide destinée à financer le train de vie du chef de file des bobos. Ce dernier reverserait sur les comptes de l’association diverses recettes provenant des actions « culturelles » et de mécénat auxquelles il participe moyennant finance. L’association paye en retour certains frais de l’ancien ministre de la Culture. Par exemple le financement d’une prestation auprès de la société TNS Média fournissant au socialiste de la place des Vosges un rapport régulier sur le nombre de fois que son nom est cité dans les médias.
  • Après sa victoire à l’élection présidentielle de 1995, Jacques Chirac avait fait un petit cadeau à François Mitterrand pour le remercier de sa neutralité durant la campagne électorale. Un chèque de 250.000 francs (38.461 euros) provenant du compte de la Présidence de la République lui avait été donné afin de le dépenser en heures de vol auprès de la compagnie aérienne Euralair.
  • En 2002, Jean-Louis Borloo, alors ministre délégué à la Ville, avait oublié sa veste lors d’un dîner de travail à Matignon. Celle-ci contenait une enveloppe renfermant 4.500 euros en liquide. Qui ferait preuve d’une telle négligence avec pareille somme sur lui ?
  • En plus des avantages octroyés aux anciens Premiers ministres encore en vie (voiture avec chauffeur, secrétaire), Jean-Pierre Raffarin a réussi à obtenir un second véhicule, appartenant au ministère de la Défense, lui permettant de circuler à Paris. L’autre véhicule lui sert pour Poitiers. De même, une deuxième secrétaire payée par l’État est à son service. Pour son cabinet, cet avantage supplémentaire se justifie par les missions officielles qui lui sont régulièrement confiées. De son côté, Laurent Fabius dispose également de deux secrétaires dont l’une appartient au ministère des Finances.
  • La reprise de la résidence d’État La Lanterne par Nicolas Sarkozy, s’est accompagnée d’un budget en hausse de 40.000 euros entre 2007 et 2008 (au total, 140.000 euros de budget pour ce pavillon de chasse). Cette somme ne prend pas en compte les cinq cars de CRS qui stationnent en permanence autour du bâtiment.

L’hebdomadaire Le Point qui consacre cette semaine un long dossier sur ce thème, fait également quelques révélations :

  • Rachida Dati qui n’est plus membre du gouvernement, aurait récemment exigé de l’Élysée et du ministère de l’Intérieur, qu’ils lui fournissent une Peugeot 607 identique à celle des ministres (en plus de sa voiture de fonction de maire du 7e arrondissement de Paris). Elle aurait également demandé une carte d’essence, un quatrième garde du corps, une ligne de crédit pour ses notes de frais et une prime pour les fonctionnaires de police qui la protègent. Toutes ces réclamations sont censées être justifiées par les menaces incombant à sa célébrité.
  • Gérard Larcher, président du Sénat et maire de Rambouillet doit rembourser 13.000 euros afin de respecter la loi sur le cumul des indemnités des élus. Celle-ci fixe en effet à 8206,23 euros le montant maximal des indemnités. Il a fallu une plainte de l’opposant municipal de Larcher pour que celui-ci daigne rendre le trop-plein perçu.
  • Les indemnités perçues par Jean-Marie Bockel et Hubert Falco dépassent la limite autorisée de 21.000 euros par mois fixée pour les membres du gouvernement. Ils gagnent en effet tous les deux environ 23.000 euros. Cette somme est donc écrêtée. Mais attention, elle n’est pas rendue à l’État mais à des collaborateurs des ministres. Il en va de même pour les élus locaux qui dépassent le plafond autorisé.
  • Luc Chatel, actuel ministre de l’Éducation nationale, aurait obligé ses proches collaborateurs à monter dans une autre voiture lorsqu’il se rend à une réunion. Il souhaite être le seul passager.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site