Violences et loi des bandes à Fréjus

Violences et loi des bandes à Fréjus

1829672591C’est en effet à de nouvelles scènes de guerre urbaine que l’on a assisté à FREJUS cette nuit…

Le quartier de LA GABELLE à FREJUS a connu hier des scène d’Intifada comparables à celles des territoires occupés de Palestine.

La différence entre FREJUS et la Palestine… est de constater que les forces d’occupation ne sont pas les mêmes. Les déclaration lénifiantes de la mairie de FREJUS au sujet de cette émeute démontre la veulerie de la classe dirigeante face à ce type de défi !

Jean-Louis BOUGUEREAU
Secrétaire départemental FN du Var
Président du groupe FN au conseil régional PACA et conseiller FN de Toulon

——

Dimanche soir, vers 21 heures, de violents incidents ont éclaté au quartier de LA GABELLE, une cité de FREJUS.

Peu de temps auparavant, un « jeune » de 21 ans, Mohammed El Matari, venait de se tuer à moto en se soustrayant, 2 fois de suite, à un contrôle de police ; la seconde fois il a quitté la chaussée pour échapper à la police et a heurté un arbre de plein fouet.

Aussitôt après l’annonce du décès, les racailles de sa cité de LA GABELLE ont mis le feu aux poubelles, aux pneus et aux engins de rénovation de chantier qui y étaient stationnés.

Jusqu’à minuit, aucune force de police ni même les pompiers n’ont pu pénétrer dans la cité, étant la « cible de projectiles divers » selon la Préfecture.

C’est seulement 3 heures plus tard, après le déploiement de renforts de Gendarmerie mobile, qu’un calme précaire a pu finalement revenir…

Après l’attaque et la mise à sac d’un train en gare de FREJUS-ST RAPHAEL le mois dernier, par un groupe de « jeunes » fêtant la fin du Ramadan, la mort accidentelle d’un petit caïd de banlieue met le feu aux poudres dans les quartiers « difficiles » (euphémisme journalistique pour désigner les banlieues immigrées) et la racaille y fait la loi 3 heures durant sans qu’aucune force publique ne parvienne à rétablir l’ordre.

Entre un pouvoir UMP incapable et un PS démagogue face à la guérilla urbaine des bandes de « jeunes », les Provençaux sont les victimes impuissantes de la décadence de ce pays. Il ne reste que LE PEN et le Front National. Vite…

Source

——

Communiqué de presse de David Rachline, Conseiller Municipal de Fréjus

Incidents de Fréjus : La preuve de l’incompétence de l’équipe municipale

La nuit dernière, suite au décès d’un habitant du quartier de La Gabelle à Fréjus, de graves échauffourées ont éclaté. Ces violences portent un terrible camouflet à ceux qui ont entrepris la rénovation du quartier de La Gabelle et démontrent l’incompétence de l’adjoint à la sécurité, M. Tardiff.

Elie Brun, Maire de Fréjus, défend la rénovation de ce quartier à coup de millions d’euros, projet qui semble d’ailleurs être le seul de sa mandature. Il défend ce dossier avec virulence, alors même que la sécurité n’existe pas dans ce quartier, et que certains habitants rejettent toute forme d’autorité.

Au-delà des choix du Maire de Fréjus, c’est l’ensemble de la politique d’immigration et de sécurité entreprise par l’U.M.P qui connaît un grave échec.

Les premières victimes de cette situation insupportable sont les Français qui se lèvent tous les matins pour un pouvoir d’achat toujours plus bas et qui subissent, en silence.

David Rachline, Conseiller Municipal de Fréjus, réclame instamment la fin de l’impunité totale dont bénéficient les racailles de La Gabelle depuis des années, et exige le retrait du Plan de rénovation de ce quartier et le réinvestissement des sommes (près de 60 millions d’euros) dans le C.C.A.S de la ville.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×